j

Austo tolit cetero ea eam, at atqui soleat moderatiu usu, vis ut illud putent corumpi. At wisi euripidi duo, vim vide omnies reformida. Populis inimi noluise mea.

☽ Le champagne des fées aux fleurs de Sureau⛦☾

La recette du champagne des fées, ou pétillant de fleurs de sureau obtenu par fermentation.

Je m’étais promis un peu de repos, mais œuvrer avec la nature est tellement gratifiant, ressourçant, régénérant, et comme le bonheur se partage, autant vous partager la recette de ce champagne des fées ! C’est une belle boisson vivifiante aux fleurs de sureau, facile à réaliser, et qui vous fera profiter de toute la belle médecine des fleurs de Sureau ! Son parfum est tellement magnifique, je vous conseille de prendre le temps de le récolter, d’en profiter, et de vous en imprégner …

.
.
✽ INGREDIENTS
↠ 1 grand bocal transparent pouvant contenir au moins 2 à 3 litres de liquide, un tissu propre et un élastique
↠ 2,5 à 3 litres d’eau (de source, de rosée, de pluie, d’orage, distillée, ou simplement de l’eau filtrée, comme vous le souhaitez et comme vous pouvez 🙂 )
↠ environ 250 gr de sucre brun (bio)
↠ 3 citrons (bio)
↠ une quinzaine d’ombelles de fleurs de sureau
.

.

✽ PREPARATION
Avant tout, récolter vos fleurs de Sureau, en vous assurant qu’il s’agit bien du sureau noir, qui est un arbuste (Sambucus nigra), et non pas du sureau hièble, qui est une herbacée (Sambucus ebulus), et qui est toxique. On prend le temps d’entrer en lien avec cette belle médecine, de le remercier, et surtout humer son parfum envoûtant !
On enlève ensuite soigneusement les tiges afin d’éviter l’amertume (sauf si l’on aime!) pour ne garder que les corymbes, puis on les place dans le bocal, en veillant à ce que les insectes aient pris le temps de trouver refuge ailleurs.
Coupez le citron en tranche, ôter les pépins, ajouter les rondelles dans le bocal, puis ajouter également le sucre.
On y ajoute ensuite l’eau par-dessus, et on mélange le tout avec une cuillère en bois.
Puis recouvrir votre bocal avec un tissu propre, que vous fixerez avec un élastique.
On place ensuite le bocal à la lumière (au soleil) pendant 3 à 7 jours, le temps de le fermentation. Il faudra remuer tous les jours, et bien sûr prendre le temps de lui murmurer des mots d’amour.
.
Au bout de 3,4 jours (le temps de fermentation peut varier suivant s’il fait très chaud ou non) des bulles vont apparaître avec une petite odeur de fermentation, puis normalement les fleurs et les rondelles de citron vont redescendre dans le fond du bocal. Ce sera le moment de filtrer votre mélange et de le verser (à l’aide d’un entonnoir ) dans des bouteilles de préférence en verre, en laissant 2,3 cm d’air. Il faudra ensuite le stocker dans un endroit frais ou à température ambiante pendant encore moins 15 jours/ 3 semaines pour terminer le processus de fermentation et que se crée encore de petites bulles pétillantes.

Beaucoup de personnes rencontrent des difficultés à cette étape, avec des bouteilles qui «explosent». Il suffit simplement d’ouvrir la bouteille régulièrement pour laisser s’échapper un peu d’air. Mais personnellement je ne stocke jamais mon pétillant de sureau aussi longtemps, pour la simple raison que j’aime le déguster tel qu’il est une fois filtré, je ne le conserve jamais plus de 2,3 jours, c’est tellement bon ! À vous de le tester, goûter, et trouver ce qui vous convient !

Ce champagne des fées peut en fait se consommer dans les 48h, mais plus vous le laisserez fermenter, plus il sera pétillant ! Si vous le laissez fermenter longtemps, attention à l’ouverture de la bouteille !  Au début il aura un goût sucré, citronné et floral, mais avec le temps la boisson pourra devenir un peu plus amère.
.
Bonne dégustation, et n’oubliez pas d’inviter les fées !
.
✽ PS : je vous conseille de ne pas jeter le zestes des citrons. Ils pourraient vous servir pour d’autres préparations. Vous pouvez par exemple les râper/hacher finement, puis les faire sécher, soit au four soit près d’une source de chaleur, et ensuite les incorporer dans un sel de bain ou un gommage corporel énergisant et revigorant ! Dans un gommage corporel avec des zestes de pamplemousses, vous aurez un excellent soin pour la circulation, la cellulite, et cette merveille peau d’orange que les femmes chérissent tant…
Une recette très simple d’un gommage corporel est un mélange de sucre roux, avec du sel rose d’Himalaya, éventuellement de l’argile en poudre, un peu d’huile végétale selon la consistance voulue, et vos zestes d’agrumes. Vous pouvez aussi y ajouter des pétales séchées de fleurs et des huiles essentielles au choix ! Attention, c’est pour le corps, pas pour manger ! 

Comments

  • Yanick Mohr
    6 juin 2019
    reply

    Bonjour
    J’ai vu sur différentes recette qu’il y avait des commentaires concernant des bouteilled qui explosaient !
    Je souhaiterais en conserver un peu plus longtemps.
    Que pourriez-vous me conseiller afin de ne pas rencontrer d’incident ?
    Merci d’avance de votre réponse.
    Bien cordialement
    Yanick

    • L'Araignée
      20 juin 2019
      reply

      Bonjour,
      Il y a quelques astuces pour cela, en cas d’absence par exemple (et donc impossibilité d’ouvrir la bouteille un peu chaque jour) : mettre la bouteille au frigo va calmer le processus de fermentation. Si ce n’est pas suffisant (s’il y a beaucoup de sucre à transformer en CO2, par exemple), on peut laisser la bouteille ouverte dans le frigo ou même à l’extérieur (dans ce dernier cas avec un tissu + élastique dessus pour éviter qu’il n’y tombe des petites poussières) : le gaz ne pourra pas s’accumuler et la fermentation pourra continuer. Il faudra juste penser à refermer un jour ou quelques heures avant de consommer (selon la puissance de la fermentation, donc à tester) afin que la boisson puisse être bien pétillante.

      Et bien sûr ne pas secouer ou même retourner la bouteille avant ouverture, et toujours ouvrir doucement par précaution ^^

      On peut donc faire vieillir une boisson pendant plusieurs semaines voire mois, même en étant absent de temps en temps. Je fais ça en automne avec du jus de pomme et rajoute du sucre occasionnellement (selon le goût) pour qu’il ne se transforme pas en vinaigre : ça fait un bon petit cidre ^^

      PS: On peut aussi diminuer les quantités de sucre, mais cette méthode a plusieurs défauts : fermentation plus lente pour un résultat peu pétillant (qui peut être bon tout de même) et surtout accroissement des risques de développement d’une autre bactérie que celle désirée (cette dernière se nourrissant du sucre, entre autres). En dessous d’un certain seuil, on risque donc devoir tout jeter si la préparation a changé de consistance, présente des champignons, une odeur inattendue, etc.

  • Tamara Puttemans
    18 juin 2019
    reply

    Bonjour,
    J’ai expérimenté pour la première fois mon champagne des fées.
    Mais j’ai eu plusieurs soucis. Le premier, c’est que même en ayant fait attention à bien retirer tous les insectes, j’ai remarqué qu’il y avait encore des petites mouchettes et aussi des petits vers blancs ou noirs dans mon liquide pendant qu’il fermentait.
    Le deuxième c’est que les fleurs et les rondelles de citron qui étaient à la surface du liquide on moisi. Pas le reste, immergé. Bref pas de chance pour le coup, j’ai mal surveillé ma préparation :'(
    J’ai quand même enlevé cette couche et bien filtré le jus.
    Je voulais avoir votre avis: les petits insectes posent ils un problème (de toxicité notamment), et la moisissure (même si je pense que ça n’altererait que le goût)? Ou peut-être que ce serait mieux que je recommence tout ? Merci d’avance pour vos réponses 🙂
    Tamara.

Post a Comment