Image Alt

A propos

Artiste, herboriste et poétesse

Je suis Jessica, herboriste, cueilleuse, artiste et passionnée par la danse. Par une approche sensorielle du corps, je propose une vision sensible, holistique et poétique de notre relation au Vivant.

Enrichie de plusieurs formations professionnelles en herboristerie dans différentes écoles depuis depuis 2008, je tisse ma relation au monde végétale par une approche singulière, ancrée dans la présence au corps. Dans la tradition bouddhiste, nous parlons du précieux corps humain, considérant que renaître dans un corps humain est une opportunité de pouvoir pratiquer la vertu, ôter les voiles de la souffrance, et développer l’amour équanime et la compassion dont les graines sommeillent en chacun de nous.

Etant bouddhiste depuis 2014, revenir à la simple présence au corps par la méditation fait partie de mon quotidien. Sur ce chemin, j’apprends à m’accueillir avec compassion dans toute ma vulnérabilité, et à déposer un regard bienveillant sur le monde. C’est une voie difficile et confrontante, mais qui, sur le long terme, m’apprend petit à petit à cesser cette lutte inhérente à notre condition humaine afin d’entrer en amitié avec moi même. Les enseignements reçus depuis toutes ces années sont inévitablement une source d’inspiration profonde dans ma pratique de l’herboristerie, à la fois parce qu’ils me rappellent doucement à moi-même quand je m’égare dans les voiles de mon ego, mais aussi parce que la pratique quotidienne de la méditation m’apporte des outils précieux me permettant de développer une relation sensorielle et authentique avec le monde végétale.

299780484_1045282269505903_1197569328544722263_n

En parallèle, je suis passionnée par la danse, le corps et le mouvement depuis toujours. J’ai exploré, de près ou de loin, de nombreuses disciplines depuis l’adolescence (Tai Ji, tissu aérien, danse contact, acroyoga, ballet, danse classique indienne, flamenco), et ma voie artistique a pris un tournant décisif en 2012 lorsque j’ai rencontré mes professeurs Yumma Mudra et Raji Chorésophe, pour ensuite ne plus jamais quitter l’école Danza Duende et la Chorésophie. Différentes formes comme la danse orientale et les danses tziganes viennent également enrichir mon parcours quotidiennement. Depuis quelques années, je me passionne pour différentes pratiques  issues de traditions ancestrales et j’approfondis avec joie et gratitude les yogas internes.

Cette approche corporelle et sensorielle est pour moi fondamentale et elle ne peut se manifester sincèrement qu’en revenant à une présence au souffle, le souffle étant la clé pour relier corps et esprit. Comme lorsqu’un chemin se dessine dans la forêt à force de le parcourir jour après jour, revenir à son respiration nous permet de tracer un chemin, une nouvelle mémoire dans notre corps affinant ainsi nos perceptions et nous permettant de toucher à une vérité concrète, tangible, au delà de ce que le mental peut conceptualiser, car le corps, lui, ne ment jamais.

Grâce à tous les outils que j’ai reçu depuis toutes ces années, j’apprends à ressentir les plantes avec plus d’authenticité. Je me relie à elle par la présence à mon corps et aux sensations que leur contact m’invite à découvrir, tel un miroir sur ma propre vérité intérieure. Par leurs formes, leurs saveurs, leurs odeurs, leurs textures, leurs murmures, j’apprends à tisser une relation sensible, au delà des constituants phytochimiques qu’elles nous apportent. Par ce miroir qu’elles m’offrent quotidiennement, je découvre de nouvelles facettes de mon être qui ne demandent qu’à fleurir afin de me relier au monde en étant plus proche de mon coeur. Sur ce chemin, j’ai ouvert un deuxième site web Herboristerie Sensible et Poétique®, où je tisse entre les mots quelques fragments de poésie sensorielle.

J’ai également exercé une activité de création textile pendant 8 ans, où j’ai appris à travailler différentes fibres végétales comme le chanvre, le lin et l’ortie, et je me suis initiée à la teinture végétale sous différentes formes auprès de plusieurs teinturières professionnelles. De 2012 à 2018, j’ai été la fondatrice d’une marque de vêtements nommé Machii, en hommage aux hommes et femmes guérisseuses du Chili dont la spécificité est de travailler avec la sagesse de la Terre et sa capacité à nous guérir. J’ai exploré l’usage traditionnel de nombreuses plantes tinctoriales, jusqu’à ce que mon besoin de revenir à l’herboristerie reprenne à nouveau le dessus. Ainsi, fin 2018, j’ai créé le Jardin Alchimique, qui réunit mon dévouement à la fois pour les plantes médicinales, le corps sensoriel, et l’artisanat végétal.

Mon parcours évolue sans cesse, et me pousse sans cesse à vouloir honorer le Vivant, retrouver nos racines et prendre soin de chaque être.

IMG_20180701_134950_309
12771479_446055312257011_7550168852580495974_o
bty

Jardin Alchimique