j

Austo tolit cetero ea eam, at atqui soleat moderatiu usu, vis ut illud putent corumpi. At wisi euripidi duo, vim vide omnies reformida. Populis inimi noluise mea.

~ CHAI ÉPICÉ A LA CAROTTE SAUVAGE ~ 

 Un thé épicé inspiré par le thé indien Chai Masala, avec des graines de carotte sauvage!

C’est le moment de les récolter, et la carotte sauvage est pus facile à reconnaître lorsqu’elle est en graine (quand elle est en fleur, elle est à ne pas confondre avec la ciguë qui est toxique ! ). Ses graines, (qui sont en fait des fruits), ont cette particularité de se refermer sur elles-mêmes, et forment un petit cocon pour de nombreux insectes ! Attention donc à la cueillette de ne pas les emmener avec vous et de laisser la biodiversité suivre son chemin…

Les graines de carotte sauvage sont drainantes et dépuratives. Elles ont aussi une action sur la sphère digestive, comme beaucoup de plantes de la famille des apiacées, comme le fenouil par exemple. Elles seront particulièrement carminatives, c’est à dire qu’elles aident à soulager les ballonnements et expulser les gaz intestinaux. Les graines de carotte sauvage ont un profil énergétique réchauffant, et vont donc aider en cas de stagnation, lorsqu’il n’y a plus de feu digestif (digestion lente, lourde, difficile…). Elle a une action intéressante également en cas de goutte, arthrite, excès d’acide urique, causant douleurs et inflammations particulièrement au niveau des articulations. Elle aurait également une action sur le cycle menstruel, en aidant à fluidifier le cycle lorsqu’il y a stagnation, causant des douleurs et crampes menstruelles.

Elle aurait aussi une action sur l’endomètre, en l’aidant à se reconstruire et à se détacher. Je viens personnellement d’essayer intuitivement les graines de carotte sauvage pour observer ses effets sur le cycle menstruel, et j’ai pu vivre un cycle moins douloureux, mais par contre un peu plus abondant… Ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose, cela peut-être un excès de toxines qui s’évacuent.

 

On les récolte en général quand elles sont encore un peu vertes et très aromatiques! J’ai eu envie d’essayer cette recette de thé épicé, les propriétés des autres épices comme le gingembre, la cardamome ou la cannelle ayant également une belle action sur la sphère digestive, et même plus encore!

 

✶ RECETTE ✶

 

– 500 ml de lait végétal, de préférence le moins sucré possible. Le lait de riz par exemple, étant très sucré, aura plutôt tendance à favoriser les ballonnements, les aliments sucrés étant l’une des cause des gaz intestinaux à cause de leur fermentation. Le lait d’avoine conviendra mieux.

– 250 ml d’eau (c’est optionnel, mais je trouve personnellement les laits végétaux un peu trop “lourd” et j’apprécie de les alléger avec un peu d’eau.

– une dizaine d’ombelles de graines de carotte sauvage

– un demi à un bâton de cannelle suivant le goût que vous souhaitez.

– 1 à 2 gousses de cardamome, suivant le goût que vous souhaitez.

– 3 rondelles de gingembre

– une pincée de vanille

J’y ajoute aussi parfois quelques sommités fleuries de mélilot, pour son petit goût vanillé, ou quelques graines de Berce, qui apporte une petite touche d’amertume, les graines ayant ce petit goût d’orange amère !

Certains ajoutent du sucre, mais je ne le fais plus, je préfère savourer mon infusion non sucrée, d’autant que le lait végétal apporte souvent un goût déjà bien sucré ! Mais vous pouvez bien sûr y ajouter miel, sucre brun, sucre aux plantes, sirop de plantes, etc… 

 

Je laisse infuser mes plantes toute une nuit dans mon lait ou plusieurs heures, puis j’amène à ébullition et abaisse le feu, pour laisser frémir environ 20 minutes. Puis je savoure mon chai à la carotte sauvage durant la journée, en profitant des derniers instants de fin de l’été, avec l’automne qui s’installe doucement…

 

Un moment de lâcher prise, de recul sur cette saison si particulière, dans l’incertitude du futur…

 

Bonne dégustation !