j

Austo tolit cetero ea eam, at atqui soleat moderatiu usu, vis ut illud putent corumpi. At wisi euripidi duo, vim vide omnies reformida. Populis inimi noluise mea.

CIDRE DE FEU & SYSTÈME IMMUNITAIRE

Je vous avais promis une recette à l’automne, mais je n’ai pas trouvé le temps d’écrire cette article, puis l’hiver s’est installé et je n’avais plus à disposition une belle plante que j’utilise dans ma recette.
Avec ce début de printemps bien humide, nombreux sont encore malades, le flegme s’accumule dans les poumons, l’immunité s’affaiblit, sans parler du manque de vitamine dû à l’absence de soleil (dans le nord en tout cas…). Et c’est sans parler de la célébrité grandissante d’un certain virus appelé Corona, dont la peur et la paranoïa est plus contagieuse que le virus en lui-même…

Tout cela m’a donc donné envie de me relancer dans cette préparation traditionnelle des herboristes. On le prépare en général avec des plantes et aliments réchauffants, comme l’oignon, l’ail, le gingembre, le curcuma, du piment, et son ingrédient traditionnel, le raifort. Mais il n’est pas toujours simple de trouver celui-ci, on pourra donc le remplacer par du radis noir, et pour ma part comme j’aime d’abord miser sur les plantes sauvages, j’ai choisi d’y intégrer de l’alliaire, qui est de la même famille. Comme elle commence à refaire surface en ce moment, c’est le bon moment pour en récolter les racines. En froissant ses feuilles et en goûtant ses racines, vous y retrouver ce petit goût atypique des brassicacées. Vous pouvez aussi y ajouter de l’ail des ours, puisqu’il commence à sortir à certains endroits.

On y rajoute des plantes médicinales selon l’envie et ce qu’on a sous la main, ici j’y ai ajouté du thym, du romarin, de la sauge, et du basilic frais. J’affectionne ici particulièrement le basilic car il est aussi une plante réchauffante, particulièrement des reins et un stimulant des surrénales, j’en parle plus longuement ici : https://www.facebook.com/…/a.151114942255…/519898998710902/…

C’est en effet pour cette qualité de réchauffer l’organisme que le cidre de feu nous intéresse. La plupart des maladies d’hiver sont des maladies “froides” (tout ce qui finit en “ite”, par exemple comme la bronchite, cystite, etc…) et on cherchera donc à réchauffer l’énergie vitale (le Yin des reins). Souvent, un excès de flegme se manifeste dans les poumons, c’est le mucus. Le flegme est une humeur caractérisée par l’élément terre et l’élément eau. Ces éléments se “solidifient” dans l’organisme, en particulier les poumons qui respirent sans arrêt l’humidité ambiante.

Les douleurs articulaires dues à l’arthrite se manifestent souvent ici aussi lorsqu’il faut froid et humide, et s’atténuent quand on s’active (comme en allant faire une bonne marche) et que le corps se réchauffe.

J’aimerai aussi insister sur l’importance du système digestif et intestinale. Le vinaigre de cidre est plutôt alcalinisant, surtout quand il est associé à des plantes reminéralisantes (comme le basilic  ) et ceci va contribuer à réduire l’excès d’acidité responsable de l’accumulation de toxines et d’un système immunitaire qui s’affaiblit. Mais il va aussi contribuer à la santé du système digestif. Lorsque les intestins sont également remplis de mucus et de déchets, cela aura encore pour effet d’affaiblir l’immunité. Il y a bien sûre beaucoup d’autres éléments et organes qui entre en compte, mais je ne vais pas tout développer ici car il faudrait plusieurs articles pour tout expliquer en détails. Retenons simplement que cette potion va également favoriser la santé de notre digestion, et une bonne santé digestive est indispensable pour une bonne immunité.

Et voici donc, la RECETTE (il en existe plusieurs, vous pouvez l’adapter à souhait ! ) 🌶

✶ Deux oignons (rouges ou jaunes)
✶ 3,4 gousses d’ails
✶ Quelques racines de d’alliaire et / ou un radis noir (ou de l’ail des ours ! )
✶ 3 cuillères à soupe environ de gingembre frais
✶ 3 cuillères à soupe environ de curcuma râpé
✶ 1 piment rouge ou 1 cuillère à café de piment de Cayenne en poudre
✶ 2 citrons verts
✶ 1 litre de vinaire de cidre de pomme non pasteurisé à 5° d’acide acétique
✶ Des plantes médicinales aux choix : thym, sarriette, romarin, basilic, hysope, …
✶ 1 bocal d’environ 1L – 1,5 L

Découper le tout en morceaux, vous pouvez même râper le gingembre, curcuma, radis noir…
Placer le tout dans votre bocal propre, puis ajouter le vinaigre de cidre.
Fermer hermétiquement, puis laisser macérer environ 3 à 4 semaines.
Filtrer votre préparation, puis mettre en bouteille.
Je l’utilise parfois un peu plus tôt, après 10 jours, au vu des circonstances, en prélevant un peu de liquide en attendant que la macération soit terminée, quand je suis enrhumée par exemple, ou en prévention, comme c’est le cas actuellement vu le nombre de “tousseurs”
Vous pouvez l’intégrer à votre cuisine à souhait, ou vous faire une cure avec une cuillère à soupe par jour.

Pour terminer, je voudrai partager ces quelques mots, sur l’immunité. L’immunité n’est pas juste une histoire de bien manger, bien dormir, et faire du sport… La première pollution à notre organisme, est notre pollution intérieure. Nos pensées, nos peurs, notre orgueil (qui manifeste en général très souvent un état d’anxiété intérieure profond…), la rancoeur, les reproches, la tristesse, la jalousie, l’auto-apitoiement, etc… tout cela affecte grandement notre santé et notre immunité. La PEUR est la principale cause d’un organisme faible. Par contre, il a été prouvé que l’amour, les sourires, la bienveillance, le soutien, la joie, l’expression créative, contribuent à une bonne santé et au renforcement de nos défenses immunitaires.

Alors, nourrissez votre joie intérieure, plutôt que la peur, et tout ira très bien 💪

www.jardinalchimique.com

Post a Comment