j

Austo tolit cetero ea eam, at atqui soleat moderatiu usu, vis ut illud putent corumpi. At wisi euripidi duo, vim vide omnies reformida. Populis inimi noluise mea.

Image Alt

Jardin Alchimique

DEUX PLANTES AMIES DE LA FEMME

A consommer tout le long du cycle, pour réduire entre autres les crampes menstruelles et syndromes pré-menstruels

Les douleurs liées au cycle pré-menstruel sont souvent causées par un métabolisme déréglé. Il est donc important de le rééquilibrer, en commençant par reminéraliser le corps afin d’éviter toutes carences et renforcer les muscles utérins afin de lerendre plus fort et donc de soulager les crampes menstruelles. Deux plantes efficaces pour aider la femme sont l’ortie et le Framboisier. Bien d’autres plantes sont également de merveilleuses alliées, comme l’alchémille, l’achillée millefeuille, l’Armoise, etc… mais nous nous intéressons ici à l’Ortie et au Framboisier, qui vont constituer un excellent mélange pour leurs richesses en magnésium, fer, potassium, à prendre tout au long du cycle sur plusieurs mois pour améliorer la souplesse et la tonicité des muscles utérins ainsi que la régulation hormonale.

L’Ortie – Urtica dioica

L’ortie est une plante riche en nutriments, en chlorophylle et en vitamines, et notamment en calcium, magnésium et en fer.

L’ortie va donc ammener un apport considérable en fer et augmenter la production de globule rouge, très important en prévention de la perte de sang qui subvient chaque mois. L’apport en magnésium va aider les muscles à se détendre, et donc à prévenir des crampes menstruelles et pré-menstruelles. Le calcium, quand à lui, va aider à calmer le système nerveux. Par cet apport en fer, calcium et
magnésium, l’ortie peut également considérablement aider à diminuer l’irritabilité, l’hypoglycémie et « nourrir » le sang.

C’est aussi une plante riche en fibres qui assureront une bonne élimination intestinale et aideront à la santé du colon, et donc à éliminer les hormones qui stagnent et déséquilibre le système endocrinien (avec en complément des plantes qui nettoie les foie de ces hormones « bloquées »).

On peut la prendre sans problème sur de longues périodes. Ses vertus sont nombreuses, mais dans ce contexte ci, elle va aider en cas d’anémie, pendant la grossesse et l’allaitement, pour soulager les syndromes pré-menstruels, diminuer les hémorragies et les menstruations abondantes.

Le Framboisier – Rubus idaeus, R. strigosus

Les feuilles (récoltées pendant ou avant la floraison sur des tiges de deuxième année):- vont tonifier l’utérus, sont nutritives, reminéralisantes, astringentes, et favorisent les contractions pendant l’accouchement. Les feuilles de framboisier sont très riches en magnésium et tonifient le muscle de l’utérus. Elles vont donc aider à diminuer les crampes menstruelles et également aider à préparer
l’utérus à l’accouchement. Le framboisier est la plante la plus reconnue et probablement la plus utilisée durant la grossesse et comme tonique utérin. Elle est fortifiante et sans danger, et contient une multitude de vitamines (C, E, A et complexe B) et de minéraux (fer, magnésium, calcium, phosphore, potassium). Elle contient un alcaloïde nommée fragrine qui a un effet tonifiant sur le muscle utérin et donne de la force à ce muscle. Les contractions utérines sont donc plus efficaces. Sa propriété astringente a pour effet de tonifier tout le système reproducteur. Elle est une alliée pour la femme, de la puberté à la ménopause, durant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. Elle va beaucoup aider en cas de syndromes pré-menstruels, troubles menstruels, douleurs et crampes spasmodiques ou inflammatoires, menstruation abondante et/ou présence de caillots , Congestion des organes génitaux, infertilité chez la femme et chez l’homme . En ce concerne la grossesse, elle prévient les fausses-couches et les hémorragies, et prépare la future maman à un accouchement plus rapide et moins douloureux tout en diminuant le risque d’hémorragie post-partum. Elle aide à l’expulsion du placenta, et enrichie le lait grâce aux minéraux qu’elle contient.

MODES D’UTILISATION

Infusion (meilleur mode) : un prise en tisane 3 à 4 fois par jour, tout au long du cycle, sur une durée de plusieurs mois pour une amélioration durable.

Comments

  • Bernadette jamar
    12 août 2018
    reply

    Bonjour Jess,
    Heureuse de voir que tu chemine toujours et concrétise tes rêves.
    Pour l’ortie j’ai quelques questions:
    1. iI existe plusieurs types d’ortie. Es ce que cela a une importance?
    2. Quand les récolter et comment les faire sêcher?
    3. Peut-on infuser les feuilles fraiches ou doivent-elles être absolument sêchées?
    4. Infusion = mettre de l’eau bouillante sur les feuilles et laisser infuser pendant 5 min ou 10 min ou ?
    Merci et à bientôt j’espère

    • Jess
      15 septembre 2018
      reply

      Bonjour Bernadette!

      Il existe plusieurs types d’Orties en effet, et bien qu’elles aient des propriétés similaires, l’Urtica dioïca, la plus courante, est la plus appropriée en ce qui concerne les indications mentionnées dans l’article. L’ortie blanche (Lamier Blanc – Lamimum album) a des propriétés intéressantes aussi pour les femmes en ce qui concerne les règles abondantes, cystites, et aussi en cas d’anémie.
      Il faut récolter les jeunes poussent, environ les 10-15 premiers cm, avant qu’elles soient en graine. L’avantage est qu’à chaque fois que tu les coupes, ça repoussent et tu as de nouvelles jeunes feuilles. Si elles finissent par monter en graines, les graines sont comestibles aussi (personnellement je les intègre dans mon gomasio fait maison). Pour les faire sécher, je préfère les étaler sur une claies qu’en bouquet, car les feuilles peuvent noircir assez facilement. Idéalement, il faut les faire sécher dans un endroit à l’abri de la lumière et de l’humidité, avec une bonne circulation d’air. On peut les utiliser fraîches ou sèches. Il est encore temps d’en cueillir pour le moment, tu peux donc les faire sécher pour avoir un stock l’hiver.
      Pour l’infusion, je verse toujours l’eau quelques secondes après ébullitions, et je couvre la tisane pour que les principes actifs et huiles essentielles ne s’échappent pas et soient bien préserver. 5 à 10 minutes sont très bien pour le temps d’infusion!

      Voilà, j’espère avec répondu à tes questions!

      Belle journée, et bonne dégustation!

      Jess

Post a Comment