j

Austo tolit cetero ea eam, at atqui soleat moderatiu usu, vis ut illud putent corumpi. At wisi euripidi duo, vim vide omnies reformida. Populis inimi noluise mea.

FAUSSES COUCHES, AVORTEMENTS ET MEDECINE DES PLANTES

Un sujet délicat à aborder… On parle beaucoup des plantes pour la grossesse, pour les cycles menstruels, pour la ménopause, mais rarement pour des situations tout aussi importantes que la perte d’un bébé.
C’est un sujet très intime et chaque femme vivra une grossesse, une fausse couche ou un avortement de façon très différente, et très personnelle. Néanmoins, il me tient vraiment à coeur de partager avec vous quelques plantes médicinales et leurs formes de préparation qui peuvent aider les femmes à vivre ce processus avec plus de lumière et d’amour, mais aussi le moins de douleurs, de déséquilibres et de traumatismes possible pour le corps et le coeur.
.
Avant tout chose, et je vous prie d’en croire mon expérience, je ne recommande absolument pas les avortements toute seule avec des plantes ou toute autre forme de méthodes abortives. Je ne vais pas débattre ici d’être ou pour contre l’avortement, c’est un autre sujet. Par contre, si vous apprenez tout d’un coup que vous êtes enceinte par accident, et que cela remonte à plus d’une semaine, tentez d’avorter avec de l’armoise, de la sauge, etc… peut-être vraiment dangereux. Je sais qu’un avortement en clinique est très loin d’être agréable. Mais à jouer les apprenties sorcières ou sage-femmes, vous pourriez risquer de vous faire du tord, et en plus de ne pas réussir à avorter, et faire du tord à votre bébé qui pourrait naître prématurément, avec des malformations, etc… Ce n’est pas anodin du tout ! De plus, pour arriver à avorter naturellement, il faut pouvoir absorber des quantités de plantes vraiment conséquentes, à savoir plusieurs litres d’infusions par jours… Ensuite, les substances abortives comme la thuyone présente dans la sauge, l’armoise, l’absinthe, etc… absorbées dans de telles quantités peuvent avoir des conséquences vraiment importantes sur votre système nerveux. Enfin, sauf cas particulier, absorber des litres de plantes par jour peut finir par provoquer des réactions allergiques, et autres symptômes, qui en plus d’être désagréables pourraient vous empêcher de continuer à travailler avec ces plantes par la suite.
Enceinte, votre corps ne réagira plus de la même façon, vos hormones bousculent tout votre système nerveux et votre système immunitaire, et cela laissera inévitablement des traces. Sachez qu’après 3 semaines de grossesse, le coeur de votre bébé commence à battre. Je ne suis pas là pour influencer votre décision, par contre je suis soucieuse de votre santé. Je pense que l’on peut éventuellement prendre certaines plantes abortives juste après un rapport sexuel à risque pendant quelques jours en cas de prévention, mais plus après 10 jours de grossesse… Sachez également qu’en abusant de certaines plantes, vous pourriez perdre votre bébé mais aussi provoquer des pertes de sang hémorragiques, entraînant malaises, vertiges, et séjours à l’hôpital, qui finiront par utiliser des méthodes par médicaments de toute façon. Encore une fois, je ne suis pas là pour influencer qui que ce soit, mais mon souci est la santé des femmes, et de mes sœurs. Et j’invite fortement toutes les femmes à se renseigner et se former aujourd’hui autour des contraceptions naturelles, gestion de la fertilité, etc… Il existe de plus en plus de possibilité et de formations sérieuses sur le sujet.
.
Maintenant, si vous venez d’avorter, ou de perdre votre bébé, la médecine des plantes est là pour vous aider aussi.
.
MEDECINE DES PLANTES 🌿
Pour votre corps, en infusion, plusieurs tasses par jour d’une de ces plantes ou un mélange :
.
↠ Une plante souveraine est l’achillée millefeuille. Elle n’a pas son pareil pour aider la femme à réguler les pertes de sang. C’est une belle adaptogène, qui va réguler toues sortes de situation différentes. Elle va aider à la femme à évacuer le sang et ce qu’elle n’a plus besoin de garder dans son utérus, tout en calmant les hémorragies et pertes de sang trop importantes. Elle va aider à calmer les inflammations de l’endomètre dû à la perte prématurée du fœtus, et « cicatriser » d’un point de vue énergétique cette « rupture » dans votre ventre. L’achillée est également une belle plante féminine pleine de douceur qui va aider à surmonter ce deuil.
↠ La sauge, et l’alchémille (j’ai une préférence pour l’alchémille, plus douce, surtout si vous avez déjà un tempérament « sanguin »/ feu) seront merveilleuses pour l’équilibre hormonal, bien que je conseille avant tout travail sur le système hormonal de travailler également sur votre système nerveux. Perdre un bébé est un événement important qui, même s’il est vécu avec légèreté, laissera une trace dans la mémoire de votre corps, qui n’a pu suivre l’évolution « normale » d’une grossesse. Il y aura inévitablement un « stress » créé par votre système nerveux, ne serait-ce qu’en créant un aflux d’hormones pour calmer la douleur pendant que votre utérus se contracte prématurément.
.
Pour travailler sur le système nerveux, je conseille donc la camomille matricaire, car elle sera très féminine et apaisante, elle calmera les états d’anxiété et de dépression, ainsi que les états de chocs et de traumas. Elle est également précieuse pour calmer les crampes utérines. On la prendra aussi en infusion plusieurs fois par jour.
.
↠ Le Framboisier, une fois de plus, sera d’un soutien merveilleux pour aider à « réparer » et tonifier toute la sphère utérine ainsi que la zone du périnée. Son action sera également apaisante en cas de crampes.
.
EN HUILE DE MASSAGE 🌸 (huile végétale et huile essentielle) pour le corps et pour le coeur, en massage sur le bas du ventre, le plexus solaire, le coeur, la plante des pieds suivant les plantes et les effets recherchés. Le massage au niveau des reins avec de belles plantes solaires et d’ancrage vont également aider à « recharger votre énergie » :
.
↠ La lavande n’a pas son pareil non plus pour calmer le système nerveux et rééquilibrer les émotions de tristesse et de deuil. Elle va également aider fortement à soulager les crampes. Je le conseille plutôt en huile de massage, soit avec un macérat huileux de Lavande, soit quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande fine diluées dans une huile végétale.
.
↠ L’huile de camomille, en huile essentielle ou macérat aura des propriétés similaires à son infusion, et aura une belle action au niveau du coeur également.
.
↠ Le macérat huileux de rose va beaucoup apaiser cette zone de l’utérus, apporter amour, réconfort, pardon, et aider à faire le deuil. La rose est une plante merveilleuse pour laisser les émotions se libérer et passer l’étape du deuil.
.
↠ L’huile essentielle d’estragon ou de basilic vont aider fortement à calmer les crampes. Il semblerait que l’huile essentielle d’estragon soit vraiment la plus efficace (d’autant que c’est une plante reliée à Artemis, déesse des femmes en couche, Artemisia dracunculus).
.
↠ L’huile d’arnica va aider le coeur à surmonter l’état de choc, mais aussi à calmer l’inflammation et « réparer » le traumatisme au niveau de l’utérus.
.
↠ L’huile de millepertuis va également apaiser les crampes et inflammations, et en massage au niveau du plexus va aider à apporter de la lumière sur cette événement, et rééquilibrer votre énergie en massage au niveau des reins.
.
↠ L’huile de sésame va aider à détendre votre ventre, mais aussi apporter un ancrage et une sensation de sécurité, surtout en massage sur la plante de pied et au niveau des reins.
.
↠ L’huile essentielle de myrrhe, de jasmin et de vanille, associées à l’huile de sésame et peut-être une petite touche d’huile essentielle de cèdre vont également apporter une sensation de chaleur tout en vous redonnant un ancrage, de la force, de la verticalité. L’huile essentielle de gingembre, quelques gouttes dans une huile végétale en massage sur les reins, va également vous fortifier et recharger votre énergie vitale.
.
↠ Les huiles essentielles d’agrumes, comme l’orange douce, le néroli ou la bergamote vont calmer le système nerveux (c’est l’une des spécificités des plantes de la famille des rutacées) mais aussi apporter de la fraîcheur et de la légèreté.
.
↠ L’huile essentielle d’immortelle, bien que son prix soit assez élevé,est incomparable pour apaiser les situations de chocs, les traumatismes, que ça soit au niveau du coeur ou sur un plan physique.
.
LES ELIXIRS POUR LE COEUR 🌹
.
Bien sûr, selon les femmes, cette épreuve pourra être difficile et prendre du temps à guérir.

Il existe de nombreux élixirs, que ça soit du docteur bach, ou d’autres formes d’élixirs de plantes et de fleurs.
Je vais parler ici des plantes en général, mais n’hésitez pas à consulter un spécialiste en fleur de bach ou élixirs floraux pour vous accompagner.
.
↠ La rose, bien sûr, sera merveilleuse pour ouvrir le coeur et travailler sur le deuil, le pardon, et s’accorder de la bienveillance.
.
↠ L’arnica (toujours en dilution, elle est toxique en interne donc à prendre sur l’avis d’un spécialiste, ou à prendre sous forme de granules homéopathiques) va aider dans un premier temps à apaiser l ‘état de choc.
.
↠ Sur le long terme, l’élixir d’achillée millefeuille va plutôt agir sur le long terme pour aider à renouer avec sa féminité et faire de cette épreuve une force.
.
↠ L’élixir de millepertuis va aider à retrouver la confiance, la joie de vivre, mais il va surtout apporter la lumière qui va transmuter cette expérience liée à la mort en force intérieure et en co-naissance.
.
↠ L’élixir d’absinthe, à prendre seulement si vous le sentez et que votre énergie est déjà un peu plus apaisée, va aider les femmes qui se sentent fragilisées dans leur féminité, leur sexualité et leur puissance intérieure. L’absinthe va agir comme une sœur pour redonner force et confiance, mais elle peut aussi se montrer intransigeante, tout dépend de ce que vous recherchez.
.
Concernant d’autres formes de thérapie :
.
C’est le moment de renouer avec votre corps même si parfois on préfère fuir et ne pas SENTIR.
Mais sentir tout ce qui se manifeste va aider à vous guérir de cette épreuve plus rapidement. Ne vous laissez pas trop aller aux émotions tout en les accueillant pleinement, mais revenez aux sensations de votre corps, laissez-le s’exprimer, dansez, criez si nécessaire, mais il est sage d’éviter les pensées de culpabilité et de honte prendre le dessus, ce qui peut-être difficile dans une société ou l’avortement et même les fausses couches sont encore mal vues et parfois pénalisés. Revenir au corps et accueillir pleinement.
C’est le moment de vous masser, de pratiquer certaines postures de yoga, de marcher pieds nus sur la terre et de vous laissez imprégner de son soutien et de sa médecine, et de recharger votre énergie pourquoi pas en pratiquant le Qi Gong, et en protégeant la zone de vos reins et de votre utérus avec un foulard de la couleur qui vous fait du bien.
.
FAITES OFFRANDE :
.
Certaines femmes penseront peut-être beaucoup à cette âme qui est partie. Si cela vous parle, vous pouvez aussi faire des offrandes de fleurs, et surtout d’encens et de parfums pour l’âme qui est partie. Une fois que l’âme quitte son enveloppe charnel, peut importe à quelle étape, elle ne pourra plus se « nourrir » de matières physiques, par contre les âmes qui nous quittent continuent à se nourrir des parfums et énergies subtiles. C’est pourquoi on utilise souvent des offrandes d’encens et de fumée. Vous pouvez donc préparer des mélanges d’huiles essentielles en diffusion, ou des encens naturels comme des bâtons de fumigation, pour aider cette âme à continuer son voyage.
Vous pouvez aussi aller plus loin dans un rituel en donnant corps à votre bébé, par exemple sous forme d’argile, puis le rendre à la terre ou à l’eau. Il est parfois traumatisant pour certaines femmes de sortir de l’hôpital sans avoir même pu voir le corps du fœtus et sans savoir où il va. Pour permettre à votre esprit et à votre âme d’intégrer pleinement l’expérience, ritualiser cette étape de deuil peut être important. Ce conseil m’a été donné par un ami après plusieurs mois de difficultés, et même si aujourd’hui ça n’est pas terminé, cela m’a beaucoup aidé à accepter qu’il y avait un vrai deuil d’un être à faire, et lui redonner « corps » pour vivre réellement cette séparation a été un nécessaire pour accepter que j’étais en deuil et accueillir les émotions retenues.
.
Bien sûr, écoutez-vous, et si vous avez besoin de soutien sur les plantes qui peuvent vous accompagner ou les rituels que vous pouvez créer pour traverser cette expérience, vous pouvez me contacter !
.
www.jardinalchimique.com

Post a Comment