j

Austo tolit cetero ea eam, at atqui soleat moderatiu usu, vis ut illud putent corumpi. At wisi euripidi duo, vim vide omnies reformida. Populis inimi noluise mea.

Intimité avec le Plantain 

Une simple et sauvage pour ceux et celles qui ont du mal à prendre leur place…

Une plante que l’on rencontre partout, mais dont on parle peu, outre pour ses propriétés vulnéraires pour la peau, et son action émolliente et antihistaminique sur la sphère respiratoire. Elle recèle encore bien des trésors médicinaux, mais elle m’est apparut autrement aujourd’hui…

C’est une plante que l’on retrouve absolument partout, sur tout type de sols divers et variés. On la dit «ubiquiste». Voilà un beau message d’adaptation et de flexibilité ! Elle ne se plaint pas, elle s’adapte, en restant fidèle à elle-même. Elle n’a donc pas peur de prendre sa place partout ou elle va, en s’élançant dignement vers le ciel, sans en imposer trop non plus. Elle reste simple, présente, sans être trop discrète non plus, car on la remarque malgré tout, tant elle abonde.

D’ailleurs, cela pourrait être une autre de ses qualités : l’abondance. Chaque fois contient au moins 4 graines, et un seul plant peut contenir près de 3000 graines ! De plus, par rapport à leur taille, ces graines contiennent plus d’huile que n’importe quelle autre plante ! Quelle prospérité, pour une plante que l’on regarde à peine… Elle semble en fait bien se moquer qu’on la regarde ou non, elle prend simplement sa juste place, tranquillement, sans chercher à séduire par une inflorescence colorée et voluptueuse, ni par une forme imposante…

Elle pourrait peut-être être utile aux personnes qui ont dû mal à prendre leur place, ou qui en prenne trop, qui auront tendance à passer par la séduction, le besoin de plaire, les attraits physiques de toutes sortes (qui ne sortiront jamais en jogging ou décoiffé par exemple 😲) pour susciter un intérêt encore trop axé sur l’apparence et se sentir accepter, qui auront tendance à se cacher, ou qui ne se montrent que sur un certain angle et pas un autre. Pour ceux qui recherchent trop l’approbation d’autrui pour exister et, être ce qu’ils sont, qui n’osent pas exprimer réellement ce qu’ils pensent.
Elle pourrait être intéressante pour ceux qui se préoccupent dans cesse du regard des autres…
Pour ceux qui ont tendance à s’enfuir par peur de déranger. Pour ceux qui se plaignent sans arrêt des conditions extérieures comme cause les empêchant de s’épanouir et d’avancer.
Pour ceux qui sont sans cesse dans une sensation de manque, qui n’arrive pas à trouver l’abondance et la prospérité (en acceptant simplement ce qu’ils sont sans chercher l’approbation de l’autre…).

En ces temps de crise et de folies, retrouver la flexibilité, la résilience, et la capacité de s’adapter et de trouver sa place dans chaque situation pour rebondir et continuer à prospérer dans la simplicité semble de plus en plus essence-ciel…

Ce ne sont que des ressentis, partagé là, aujourd’hui, au regard du plantain, que je ne ressentirai et ne cueillerais plus de la même façon 🌿

www.jardinalchimique.com

Post a Comment