Miel de gingembre

La nature s’est dénudée et nous voici avec les premiers frissons de l’hiver. Durant cette période, j’apprécie particulièrement les plante réchauffantes, comme l’angélique ou l’aunée, avec lesquelles je réalise de délicieux miels médicinaux.

J’affectionne également les infusions avec une pointe de cannelle ou de gingembre, et je ne me passe plus d’un miel de gingembre pour traverser la saison hivernale. 

INGREDIENTS

✧ du gingembre frais

✧ du miel liquide biologique, de préférence local. J’utilise en général du miel d’acacia.

 ✶ RECETTE

Réaliser des miels médicinaux ou gustatifs est un jeu d’enfant, il suffira ici de découper votre gingembre en petit morceaux, de les déposer dans un bocal puis de le remplir de votre miel. Laissez reposer votre préparation afin que s’échappent les bulles d’air, puis rajoutez du miel au besoin. 

Il faudra remuer régulièrement pour deux raisons : la première est que le miel va remonter à la surface du bocal, la deuxième est que le miel n’est pas un très bon solvant pour aller chercher les molécules médicinales, et en remuant régulièrement nous allons favoriser le contact et les échanges entre les cellules pour faciliter l’extraction. Certaines personnes chauffent également leur préparation pour optimiser l’extraction. Ce point est souvent controversé, car la chaleur abîme beaucoup les propriétés du miel, mais avec une chaleur très douce il est possible d’utiliser cette technique sans nuire à votre préparation. Personnellement je garde parfois mes miels médicinaux à proximité de mon poêle à bois, ou j’utilise parfois la méthode du bain-marie pendant 1 heure en veillant à ne pas dépasser les 40°. 

On me demande souvent si il est préférable d’utiliser des plantes fraîches ou sèches ?

Avec des plantes sèches, on évite le risque de trop humidifier la préparation et de créer une fermentation. Par contre, le miel étant une matière assez dense et peu fluide, il n’aura pas une force d’extraction très grande car il ne va pas pouvoir aller chercher les molécules de nos plantes en brisant les parois des cellules de nos plantes comme le font l’alcool ou l’eau. Par contre, le miel est hygroscopique, c’est à dire qu’il va attirer l’eau. C’est l’une des raisons pour laquelle il vaut mieux éviter de laisser un pot de miel ouvert car il va “capter” l’humidité naturellement présente dans l’air. 

Dès lors, en utilisant des plantes fraîches, cette dynamique va jouer en notre faveur, puisque le miel va exercer une attraction sur l’humidité présente dans la plante et ainsi briser facilement les parois des cellules pour laisser passer les principes actifs. Pour cette raison j’utilise à présent très souvent des plantes fraîches, et je n’ai à ce jour jamais rencontré de problème de fermentation.

 Le miel est déjà une médecine en soi, c’est un puissant cicatrisant et antibactérien, très efficace pour les maux de gorge hivernaux. Le gingembre quand à lui est également antibactérien, et aura une action réchauffante indéniable. Cette action réchauffante stimule le métabolisme lorsqu’il est pris en interne, et pourra apporter un petit soutien immunitaire en étant associé à d’autres plantes.

Propriétés du miel de gingembre

Le gingembre est également anti-inflammatoire. En herboristerie, nous entendons souvent parler de plantes “anti-inflammatoires”, mais ce terme peut signifier plusieurs actions. La mauve par exemple est une anti-inflammatoire grâce à ces mucilages qui en formant un gel va apaiser les muqueuses enflammées et les irritations.

D’autres plantes comme le calendula auront une action adoucissante spécifique et auront une action similaire aux plantes riches en mucilages.

Les plantes riches en tanins comme la reine des prés seront également anti-inflammatoires parce qu’elles vont venir resserrer les tissus. Certaines plantes comme le curcuma auront des molécules spécifiques qui vont venir réguler la cascade inflammatoire. Et d’autres plantes rubéfiantes, comme le gingembre, seront réchauffante et auront une action circulatoire marquée.

Lorsque l’on applique du gingembre en externe, cela va imiter une sorte de réaction inflammatoire, et bien que cela puisse paraître contradictoire, cette action va engendre un effet anti-inflammatoire en venant activer la circulation localement, et favoriser ainsi l’oxygénation des tissus et l’élimination des déchets. On pense par exemple aux cataplasmes de gingembre pour des douleurs aux genoux. Pris en interne, cette action se manifestera par une stimulation du métabolisme de manière générale en activant de nombreuses fonctions du corps.

Pour terminer, le gingembre est également un stimulant du feu digestif, et va nous aider à mieux digérer et assimiler les nutriments, surtout lorsque l’on sent de la lourdeur après les repas. 

Durant l’hiver, j’affectionne ce miel de gingembre pour ses multiples propriétés. Le feu du gingembre s’harmonise beaucoup avec la douceur sucrée du miel, deux qualités dont nous avons tendrement besoin durant l’hiver. Ces deux saveurs vont également venir soutenir la Rate, qui a besoin de chaleur et qui est tonifiée en Médecine Chinoise par la saveur sucrée. 

En vous souhaitant de belles préparations d’hiver, 

Avec tendresse, 

Jess 

Herboriste & Poétesse

Jardin Alchimique 

www.jardinalchimique.com

www.herboristeriepoetique.com

#herboristerie #plantesmedicinales #plantesauvage #plantecomestible #epices  #remedesnaturels #jardinalchimique #miel #gingembre #mielmedicinal

Post a Comment