j

Austo tolit cetero ea eam, at atqui soleat moderatiu usu, vis ut illud putent corumpi. At wisi euripidi duo, vim vide omnies reformida. Populis inimi noluise mea.

Image Alt

Jardin Alchimique

Pourquoi au Jardin Alchimique parle-t-on de danse et corps poétique au milieu de distillation, alchimie végétale et herboristerie ?

Au Jardin Alchimique, on sème des graines d’herboristerie, de distillation, de cosmétique, de danse et d’expression artistique… Entre alchimie végétale et corps poétique, pourquoi donc parle-t-ton de danse et poésie au milieu de plantes médicinales? Une tentative d’explication par ici…

Au risque de froisser quelques alchimistes au fond de leur laboratoire, ici, on ne parlera que très peu de Pierre Philosophale… En tout cas pas dans son sens le plus souvent utilisé dans la tradition alchimique occidentale.

Au Jardin Alchimique, on parlera d’alambic, de distillation, de calcination, de Soleil, d’éléments, de la Nature, mais surtout d’un point de vue thérapeutique, voir initiatique si l’on prend chaque instant de la vie comme une source de connaissance, de sagesse.

On y approchera surtout les plantes médicinales, et toutes sortes de transformations, de la simple tisane à des élaborations plus complexes, que ça soit des baumes, des sirops, ou bien encore des hydrolats, des eaux florales, ou… des élixirs spagyriques (la spagyrie étant la branche la plus orienté vers l’art thérapeutique de l’alchimie). En ce sens, on peut donc parler d’alchimie, si on considère que l’alchimie travail avec l’eau, l’air, le feu, la terre. Eléments dont notre corps est également composé et façonne ce que nous sommes. Mais l’alchimie ne se limite pas à suivre une recette… Il y a cette magie, dont tout le monde parle et pourtant si difficile à nommer, qui fera la différence. Certains feront mûrir leur élixir dans un athanor, mais l’intention que nous posons et les choix que nous faisons lorsque nous travaillons avec le monde végétale et les élémentaux est tout aussi important.

Alors pourquoi parle-t-on de corps poétique, de danse, et de mouvement au Jardin Alchimique?

Comme dit plus haut, la nature, et donc tout autour de nous est composé d’Eau, d’Air, de Terre et de Feu, tout cela contenue dans une matrice, sans laquelle les 4 autres ne pourraient pas se manifester, l’Espace. Ces 5 éléments sont également présents en nous, dans notre corps, et même notre esprit est façonné selon ces éléments dans notre façon de percevoir le monde.

Le travail avec le corps, avec le souffle, en aiguisant nos sensations, et en allant de plus en plus en profondeur dans la perception de tout ce que nous vivons, nous permet d’entrer de plus en plus en contact avec la source de toute énergie qui nous traverse. Et c’est un point important lorsque l’on souhaite aborder la santé d’un point de vue holistique. Nous travaillons ici avec les plantes médicinales pour soigner notre corps (et notre esprit) et nous avons besoin de comprendre comment fonctionne ce corps avec lequel nous vivons à chaque instant. Nous pourrions l’étudier d’une façon scientifique et rigoureuse, mais il semble que nous vivions à une époque ou nous sommes déjà complètement sclérosé d’informations et nous avons perdu ce lien si profond et intuitif avec la nature, et donc avec notre corps. La voie artistique permet de contre balancer cela, en renouant avec une intuition profonde tout en développant un esprit clair et une qualité de présence. C’est pourquoi nous utilisons des outils corporels, différents yogas et particulièrement la danse pour renouer avec cette nature intuitive et revenir à l’essentiel.

Avant de prendre une remède pour soigner notre corps, nous avons besoin de SENTIR ce corps. Mais combien de temps passons-nous à suivre le fil de nos pensées qui s’enchaînent les unes après les autres, devenant complètement absent de la moindre sensation que nous corps nous offre à vivre? Combien de fois sur une journée pensons nous à nos pieds, à nos genoux, à notre bassin, en nous donnant la peine des les chérir et les remercier de nous su-porter chaque jour? Nous devrions penser à cela, avant de nous plaindre de douleurs articulaires, ou de problèmes de jambes lourdes…

Au Jardin Alchimique nécessite forcément un travail sur soi, qui induit de profondes transformations intérieures. Revenir à son corps, et pouvoir vivre toutes ces transformations à travers l’acte artistique, et particulièrement toutes formes d’arts induisant un travail de conscience corporelle, permet de transmuter ces mémoires qui se sont inscrites dans nos cellules au fil du temps. Nous pouvons petit à petit réellement sentir ces changements en profondeur dans notre vie, puisque nos sensations corporelles et nos perceptions se transforment petit à petit, à mesure que notre corps et notre pensée suivent de nouvelles habitudes, qui emmènent souvent une profonde guérison.

L’alchimie ne se vit pas que dans un laboratoire… Elle se vit chaque jour, dans notre quotidien. Et ce quotidien n’est que la manifestation de la grande oeuvre de notre propre vie. Autant en profiter pour qu’elle soit une oeuvre d’art, un art qui soit source de sagesse et de bonté.

Pour en savoir plus sur mon parcours avec la danse, rendez-vous ici

Pour en savoir plus sur la spagyrie, je vous conseille le travail de Matthieu Frécon ici

Post a Comment