j

Austo tolit cetero ea eam, at atqui soleat moderatiu usu, vis ut illud putent corumpi. At wisi euripidi duo, vim vide omnies reformida. Populis inimi noluise mea.

Hydrolat d’absinthe

Prix : 10.00

Quantité : 5 en stock

Disponible en flacon en verre ambré de 100 ml

Description

L’absinthe est une grande amie de la féminité, sans en être l’exclusivité des femmes. Elle relie beaucoup à cette qualité intuitive qu’on associe plus facilement au féminin, et semble ouvrir les perceptions sensorielles de façon très subtiles. Elle semble travailler aussi beaucoup avec l’énergie sexuelle pour la rééquilibre d’une façon plus saine, qui va au delà des rapports sexuels homme/femme.

Plante fortement reliée à Mars et à la lune, et bien sûr à la Déesse Artemis, elle agira beaucoup sur tous les organes en corrélation avec ces deux énergies, comme le foie, les organes sexuels, les organes digestifs. Elle semble être une grande purificatrice du sang, et de l’énergie vitale, tout en apportant beaucoup d’énergie.

Elle sera bien sûr une grande amie de la femme, de tout âge et à tout moment de sa vie. Elle est une plante excellente pour rééquilibrer les troubles uro-génitaux. Elle régule les règles irrégulières, calme les crampes et syndromes menstruelles et régulent les bouffées de chaleur de la ménopause. Elle semble avoir une action sur le foie et aide à évacuer l’excédant d’énergie refoulée, ainsi que le trop pleins d’hormones qui ont du mal à être évacués et donc à surcharger le foie.

L’absinthe est par contre déconseillée par contre en cas de règles trop abondantes.

En phytothérapie, elle est :

– apéritive et stomachique: l’absinthe excite l’appétit, favorise la digestion, diminue les flatulences et les ballonements
– emmenagogue: elle favorise la venue des règles, et adoucit les douleurs
– vermifuge: ascaris, oxyures, ténia
– antinauséeuse: mal de transport
– en période de convalescence

En cosmétique et usage externe, elle cicatrise les plaies, apaise les piqûres, comme soin pour la peau, les cheveux, compresses, cataplasmes, etc… ou par voie interne, on conseille en général une à deux cuillères à soupe à diluer dans un peu d’eau (mais je vous conseille personnellement de prendre le temps de sentir vous même ce dont vous avez besoin).

Les plantes distillées sont toutes récoltées dans différents lieux préservés de la pollution, pour la plupart dans la montagne à l’état sauvage, ou provenant d’un jardin de plantes médicinales dont je m’occupe personnellement en pleine montagne, dans les Alpes de Haute Provence.

Ces informations sont partagées à titre indicatif, et ne remplace bien sûr pas l’avis d’un médecin compétent.

Informations complémentaires

Poids0.1 kg