Image Alt

Herboristerie sensible et Corps sensoriel

~✽☽✧ ÊTRE HERBORISTE ✧☾✽~

 

Être herboriste transforme ma vie et me rend chaque jour un peu plus amoureuse.
Lorsque je m’émerveille de chaque plante, je m’émerveille d’une nouvelle partie de mon être et de ma capacité d’aimer encore un peu plus.

Lorsque les plantes m’offrent de nouvelles sensations à découvrir à travers leurs parfums, leurs formes, leurs saveurs, leurs chants intérieurs, je découvre de nouvelles sensations dans mon corps et je peux m’appuyer sur cette vérité sensorielle pour m’ancrer encore un peu plus vers la Terre.

Lorsque je porte à mes lèvres la saveur de l’aubépine ou de la rose, j’apprends à accueillir ma tristesse et à me relier encore un peu plus à mon coeur.

Lorsque je caresse mon corps avec la médecine des plantes infusées dans de belles huiles chaudes qui apaisent mes douleurs, j’apprends à m’envelopper de tendresse et à accueillir mes peines.

Lorsque je lève mes yeux au ciel pour récolter l’abondance des arbres, j’apprends à me relever de mes erreurs et à élever le chant de mon âme vers ce qui me rend heureuse.

Lorsque je goûte aux fruits de l’automne et que mes pieds caressent les premiers bruissements des feuilles mortes, j’apprends à lâcher-prise et à respirer entre mes résistances pour leur donner de l’espace.

Lorsque je me penche vers la Terre pour récolter les racines de l’hiver, j’apprends à retourner vers le silence et à accueillir ma peur de la solitude.

Lorsque je récolte les premières jeunes poussent du printemps et me délecte du parfum des fleurs de Cerisier ou de Lilas, j’accueille la joie de me sentir en vie et ma volonté de créer un monde d’amour et de beauté.

Lorsque je danse avec la brise d’un vent chaud d’été sur ma peau et ressent la caresse des pétales qui glissent entre mes doigts, j’accueille un amour infini dans mon coeur qui ne cesse de battre encore plus fort.

Plus j’oeuvre avec la Nature et avec les plantes, plus je tisse un lien de tendresse avec ce monde, avec la vie, avec le présent d’une rencontre, d’un regard, d’un sourire, dans la simplicité d’être qui je suis, un être vivant sur Terre, où j’y respire la beauté d’être amoureuse chaque jour encore un peu plus.

” Il y a dans mon corps toute la poésie du monde que je n’ai jamais écrite ” J. Lecocq

La nature autour de nous est faite de lumière, de terre, d’eau, d’air et de feu. Notre corps est également composé de tous ces éléments jusqu’aux plus petites de nos cellules. L’air que nous respirons fait battre notre cœur. Notre matière structure notre corps et lui permet de s’incarner. Notre feu digestif nous permet de transformer la nourriture et de l’assimiler et le feu de notre cœur nous permet manifester notre amour.

L’eau permet à la vie de circuler en nous, de nourrir nos cellules et de nous purifier de ce dont nous n’avons plus besoin. Ces éléments dansent en nous, et teintent la couleur et la saveur de nos pensées qui forment notre perception du monde.

Notre corps ne ment jamais, il exprime la vérité de notre intérieur sans détour. Il est un allié précieuse pour comprendre ce que notre mental a parfois du mal à entendre. Revenir à la sensorialité du geste, affiner l’écoute de plus en plus en subtile de nos sensations, permettre à notre souffle de se poser et d’ouvrir l’espace de notre cœur pour rencontrer en profondeur la sagesse de notre corps et nous incarner pleinement sur Terre. L’être humain, déraciné et coupé de la nature, s’est – également coupé de son corps.

La méditation, le mouvement sensoriel et la pratique des yogas internes nous permettent d’entraîner notre corps et notre esprit à calmer nos émotions perturbatrices, et nous aident à purifier et harmoniser les énergies internes stagnantes et bloquées. C’est une approche très concrète et corporelle, sans aucun mysticisme.

Dans toutes les médecines traditionnelles, le corps est perçu à travers les 5 éléments exprimant différents manifestations, en constantes interactions. Lorsque ces éléments sont en déséquilibres, la mal-à- dit apparait. L’approche que je propose n’est pas de voir ces déséquilibres comme un mal à combattre où à inhiber, mais de comprendre la racine de ces perturbations, pouvant résulter d’une accumulation de mauvaises habitudes qui ancrassent le corps, de conditions extérieures qui ne sont pas adaptés à notre constitution, ou encore provenir d’afflictions mentales et émotionnelles qui ancrent des mémoires douloureuses dans nos cellules.

 

Les plantes sont des alliées qui nous permettent d’accompagner le processus naturel de notre corps en travaillant sur des aspects énergétiques perçus ici comme des manifestations de chaleur ou de froid, d’humidité ou de sécheresse. A travers ses manifestations, nous pouvons collaborer avec les plantes pour réharmoniser l’individu dans l’intégralité de son être. Œuvrer avec la Nature et les plantes médicinales ne se limitent pas non plus à boire des tisanes, et encore moins à prendre des compléments, et il est également important de prendre en compte l’état psychique de la personne, ce qui pourra parfois complètement modifier notre approche. Par exemple, une personne à tendance nerveuse et en stress chronique souffrant de troubles digestifs fréquents, comme des diarrhées ou des coliques, aura plutôt besoin de plantes ou de thérapies pour travailler sur sa gestion du stress que de plantes aux propriétés anti-diarrhéiques.

 

Les soins à base de plantes comme les compresses, les massages, les bains, ou encore les traitements par la chaleur viennent également soutenir le corps et compléter la pratique que je propose. Des savoirs de nos grand-mères perpétués au fil du temps jusqu’aux différentes médecines ancestrales d’Asie et d’Amérique latine. j’ai compilé différentes techniques au fil des années, me permettant de proposer aujourd’hui un programme unique de Soins aux herbes et thérapies externes© faisant partie de ma vision holistique de l’herboristerie, où l’écoute sensoriel du corps et du coeur sont entièrement intégrés dans l’approche thérapeutique des plantes médicinales.

Jardin Alchimique